Blog

Comment mesurer le succès d’un projet ?

Kpi - Gestion de projet

Le projet fait partie inhérente de la vie de l’Entreprise. Il contribue fortement à son développement s’il est aligné à la stratégie de l’entreprise et s’il est correctement mené.

Le réaliser, c’est fixer des objectifs précis qui seront mesurés en termes de réalisations tout au long de son déroulement.

Mais comment mesurer le succès d’un projet ? Sa réussite se limite-t-elle à l’atteinte de ses objectifs ?

 

Un processus continu

Mesurer le succès d’un projet se prépare dès son initiation.

D’abord en définissant ses grandes étapes, ses jalons clés et sa durée, comme référence et base de comparaison au cours du projet entre les prévisions et la réalité. Ensuite en identifiant les critères de succès qui serviront de base à l’évaluation du bon déroulement du projet et de sa réussite. Enfin en établissant comment ces critères seront mesurés, pour évaluer les écarts et prendre des décisions avisées sur la poursuite du projet et les actions à mettre en place pour garantir son succès.

Le succès se mesure tout au long du projet à partir des critères qualitatifs et quantitatifs identifiés. Les indicateurs associés à chaque critère fournissent des données techniques sur le projet. Ils servent à le jauger et permettent de disposer de seuils d’alerte pour les prises de décision notamment.

 

Déterminer des indicateurs pertinents

La clé est de ne pas multiplier le nombre d’indicateurs à suivre et de ne mesurer que ce dont on a besoin.

Il existe différents types d’indicateurs :

  • Les indicateurs liés à l’activité (écart de coût, écart de planning, degré d’implication de l’équipe projet, qualité),
  • Les indicateurs de résultat (taux de satisfaction client, impact financier, ROI) ou les indicateurs d’impact (charge de travail, risques associés au projet).

Pour être fiables, les indicateurs doivent résulter d’objectifs SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini), et fournir des données et des résultats concrets, non contestables.

A minima, les indicateurs sélectionnés doivent être :

  • Compris de tous : leur définition doit être le fruit d’un travail collaboratif impliquant les acteurs et les clients
  • Ciblés : les besoins auxquels ils répondent doivent être clairement définis
  • Alignés avec les objectifs du projet
  • Partagés pour que tout le monde aille dans la même direction, vers un seul et même but

 

Lean Thinking

Suivre les indicateurs dans le temps

Il ne suffit pas de définir les bons indicateurs, les suivre est primordial pour maîtriser le projet et contrôler ses éventuelles dérives.

Un suivi efficace réside dans des mesures régulières.

Ainsi les indicateurs contribuent à mesurer la performance du projet par rapport aux objectifs définis, à piloter efficacement les activités, à mesurer l’avancement du projet et à identifier les points d’amélioration.

Les données collectées doivent permettre de mesurer les résultats. En cas de résultat non satisfaisant, d’identifier les causes et de mettre en place un plan d’action adéquat pour corriger les écarts et remettre le projet sur les rails.

Intimement liés au processus d’amélioration continue, le suivi et l’analyse des indicateurs fournissent un retour d’expérience essentiel aux clients et aux équipes.

La communication ne doit pas être négligée. En effet, une communication appropriée (via des tableaux de bord adaptés) permettra d’embarquer toutes les parties prenantes dans la maîtrise de la performance.

 

Un outil de suivi : le management visuel

Un suivi consciencieux du projet et des indicateurs permet de limiter les dérives et ainsi augmente la probabilité de mener le projet à son terme avec succès.

Le Chef de projet est le garant d’un bon suivi. Pour ce faire il doit se doter d’outils fiables. Parmi ceux-là, il y a le management visuel, outil collaboratif de suivi par excellence.

En rassemblant les équipiers projet à une fréquence régulière autour du planning court terme, le management visuel augmente la réactivité et offre un espace de partage privilégié. Les alertes sont lancées plus vite. Les actions correctives appropriées sont décidées collectivement et misent en place plus rapidement pour garantir le succès du projet. Ces rendez-vous périodiques sont des lieux d’échanges fluides, ils renforcent la collaboration et la transparence et par là même, la cohésion de l’équipe.

 

La réussite d’un projet : une œuvre collective

Le succès d’un projet ne se limite pas à l’atteinte des objectifs.

Il regroupe un certain nombre de critères qui doivent être clairement définis, suivis, mesurés et communiqués, autour desquels les parties prenantes doivent se retrouver pour avancer dans la même direction et vers un but commun : la réussite du projet.

Le rôle du Chef de projet est déterminant dans la gestion de la réussite du projet. Des outils de pilotage, de contrôle et de communication bien choisis (e.g. management visuel, indicateurs, tableaux de bords) lui permettent d’effectuer en permanence les ajustements nécessaires pour mener le projet à la réussite.

Besoin d’aide pour faire de vos projets des succès ? Prodecys vous conseille et vous accompagne sur toutes les phases de vos projets. Contactez-nous.

 

Externaliser gestion de projet - Prodecys

Pourquoi externaliser votre gestion de projet ?

L’externalisation d’activité, permet bien souvent la création de valeur en ayant recours à un prestataire externe qui apportera les compétences à moindre coût.
L’externalisation a un autre avantage : la flexibilité offerte par l’externalisation des services va permettre d’avoir une gestion des ressources corrélée à l’activité. En effet, l’entreprise n’a pas besoin d’embaucher pour faire face à un besoin de gestion de projet ponctuel.
Piloter un projet nécessite de nos jours une expertise toujours plus importante, avec des projets toujours plus chers et plus risqués. La sous-traitance permet de s’entourer de consultants experts pour vous permettre de vous concentrer sur votre cœur de métier.
Choisir Son Outil de gestion de projet -Prodecys

Bien choisir son outil PPM

« Je pensais qu’avec un outil de gestion de projet je n’aurais plus ce type de problème et que je pourrais avoir une meilleure vision de l’activité des équipes et une meilleure collaboration dans les projets. La prise de décision est toujours complexe… »
Vous aussi vous envisagez de mettre en place un outil PPM pour faciliter la gestion de vos projets. Vous l’aurez compris, l’outil ne fait pas tout, les processus projets doivent être ancrés dans l’esprit de vos collaborateurs avant tout. Mais une fois cela fait, vous avez raison, il faudra choisir le bon outil, et voici notre méthode qui a fait ses preuves chez nombre de nos clients pour bien choisir votre solution PPM.
Logo Hermes

La méthode Hermès

La gestion de projet grâce à la méthode Hermès, vous connaissez ?
Si vous travaillez en Suisse, vous avez certainement déjà entendu parler de cette méthode, sinon vous êtes probablement plus habitués à entendre parler de PMI, de norme ISO ou encore de Prince2.
Nous allons vous éclairer sur cette méthode, moins connue, hors des frontières de la Confédération Helvétique mais très intéressante.
Gestion des couts outils PPM - Prodecys

La gestion financière des projets grâce à un outil PPM

Lorsque l’on parle de gestion de projets, on pense souvent à un planning qui montre enchaînement des activités sur un graphique de type Gantt.
Mais, il ne faut pas oublier que la gestion de projets intègre évidemment cette gestion indispensable des activités, mais également la prévision et la gestion des ressources humaines et financières associées à ces activités.
Selon la taille du projet, sa durée ou sa complexité, le contrôle, le suivi des coûts prévisionnels et réalisés est tout simplement crucial, au même titre que le respect des délais annoncés.
En effet, le succès d’un projet se mesure au respect des délais et des coûts annoncés pour un niveau de qualité défini.

Pour respecter les coûts annoncés, encore faut-il les avoir correctement prévus !
Gestion de projet Agile - Prodecys

Gestion de projet et agilité : les grands principes

L’approche Agile est née du constat d’échec des méthodes traditionnelles de gestion de projets informatiques, en particulier pour les développements Web, technologiques ou innovants.
Ces modes de développement basés sur des cycles courts et sur l’amélioration continue trouvent leur fondement dans les années 70 dans le « toyotisme ».
A cette époque on ne parle pas encore de méthode agile mais les préceptes sont établis. C’est dans les années 90, sous l’impulsion de Jeff Sutherland et de l’élaboration de la méthode qu’il baptise Scrum, que l’on commence à parler de méthode agile.
C’est une dizaine d’années plus tard, en 2001, que le Manifeste Agile donne ses lettres de noblesse aux méthodes agiles en édictant les 4 valeurs et les 12 principes qui les régissent.
Gérer les risques avec Planisware

Gérer les risques avec Planisware

Dans Planisware, les risques sont utilisés pour modéliser un potentiel coût supplémentaire ou un retard pouvant arriver dans un projet. Associé au processus de prise de décisions « Stage & Gate », cet outil permet de prendre des décisions éclairées.
Management du risque - Prodecys

Savez vous gérer les risques de vos projets ?

Bon nombre d’articles sur le web traitent des principes et de l’importance de la gestion des risques et en effet, ce serait une erreur de négliger cet aspect de la gestion de projet. Il est très important de garder l’idée suivante en tête : la prise de risque est inévitable pour tout projet.
La conduite du changement

La conduite du changement

Au cours de la vie d’une entreprise, il est inévitable de devoir traverser de nombreux changements. Mais comment s'assurer que tout se déroule au mieux ?
Article Implémenter Une Culture Projet 3 De 3

Prêt à mettre en place votre culture projet dans votre entreprise ?

Si vous avez lu nos 2 articles « Culture projet Kezaco ? » et « Pourquoi mettre en place une culture projet ? » et que vous souhaitez passer à l’action, nous y voilà ! Vous aurez compris qu’une culture projet ne se décrète pas, elle doit se construire avec le temps, être une volonté de l’organisation et seulement ensuite vous allez pouvoir récupérer tous les fruits de ce travail.
Article Implémenter Une Culture Projet 2 sur 3

Pourquoi mettre en place une culture projet ?

Si vous avez lu notre article « Culture projet kezaco ? », vous aurez compris qu’il existe un lien entre culture projet et culture d’entreprise. Il ne reste plus qu’un pas à faire pour établir le lien entre culture projet et stratégie d’entreprise.
Implémenter Une Culture Projet 1/3

Culture projet kezaco ?

Dans cette première introduction à la culture projet, vous apprendrez comment faire la différence entre culture projet et projet. Vous comprendrez quel est son lien avec la culture d'entreprise et quelles sont ses fondations.
Enjeux de la gestion de portefeuille

Gestion de portefeuille de projets, quels enjeux ?

La gestion de portefeuille de projets est utilisée dans les industries depuis de nombreuses années. L’industrie Pharmaceutique l’a même placée au cœur de sa stratégie. En donnant une vision globale des projets en cours, le portefeuille de projets permet de vérifier si les projets sont en phase avec les grandes options stratégiques.
Schéma sur la méthodologie du Stage &Gat

Gouvernance Projet : Le Stage and Gate pour quoi faire ?

Comme beaucoup d’organisations vos projets prennent du retard, subissent des changements de dernière minute, ne sont pas toujours alignés avec la stratégie de l’entreprise ou l’attente du client ? 

Tout projet, qu’il s’agisse d’innovation produit ou pas, répond au moment de son lancement à un besoin stratégique et financier de l’entreprise. Le gestionnaire de projet va rencontrer différents aléas internes et externes à votre organisation qui vont impacter vos projets. 

Votre projet vous coûte cher, mais allez-vous avoir le retour sur investissement attendu ?
shema-analyse-de-maturite-de projets

Comment évaluer la maturité de la gestion de projets dans son organisation?

La gestion de projets regroupe un nombre important d’activités telles que la sélection des idées et des opportunités à intégrer dans votre liste de projets à mener.
On y trouve également l’arbitrage des projets qui est de la responsabilité du management de portefeuille de projets et recommande la direction à suivre pour les projets à lancer, arrêter ou mettre en suspens.
Gestion Des Ressources

Comprendre les concepts de la gestion des ressources

Dans un projet, la gestion des ressources est complexe et critique par ses interconnexions avec l’ensemble des domaines de la gestion de projet (périmètre, plan projet, coût, qualité, communication, risques et contrats) et par ses aspects humains.
Les ressources peuvent être humaines, matérielles ou financières. Elles englobent les compétences, les savoirs, la technologie. Parce qu’elles sont limitées, gérer les ressources de façon optimale est essentiel pour atteindre les objectifs fixés et répondre aux impératifs de qualité, coûts et délais.
Visual Management 2

Le Visual Management au service du projet

Inspiré de la méthode Lean inventée par Toyota dans les années 1980, le Visual Management a été récupéré par les méthodes “Agile”.
Outil d’anticipation, le Visual Management est le complément indispensable des outils PPM (Portfolio and Project Management). Le premier dédié au pilotage opérationnel, les seconds au pilotage stratégique du portefeuille de projets.